DEPART & SAS

Comment ça marche ?
Lors de son inscription, le coureur choisit la vague avec laquelle il souhaite s'élancer en fontion du temps qu'il vise.

Il est donc IMPERATIF de choisir le sas correspondant à son véritable niveau.

Attention : toute inscription à un sas est définitive. Pas de modification possible.

6 vagues sont proposées avec des codes couleurs correspondants :

Sas Elite Moins de 35 min
Sas 1 35 à 44 min
Sas 2 45 à 49 min
Sas 3 50 à 54 min
Sas 4 55 à 59 min
Sas 5 Plus d'1 h

Le jour de la course, au premier coup de feu, le sas Elite (qui représente très peu de coureurs) et le sas 1 s'élancent ensemble. Ensuite, les autres vagues sont libérées successivement en laissant s'écouler un délai de 2 minutes entre chacune d'elles.


Accès aux sas
Les sas sont situés sur la rue Montalibet et l'avenue du Docteur Léon Moynac (derrière le stade Jean Dauger, côté hôpital). Ils s'étendent sur 260 mètres linéaires et sur une largeur de 8 mètres.

L'accès aux sas se fait par l'enceinte de Jean Dauger ou par les rues adjacentes (voir schéma ci-dessous). Afin d'éviter tout retard, les sas seront fermés à 9h50, 10 minutes avant le départ.
plan du site
Intérêt des sas
- fluidifier le peloton et éviter les "bouchons" sur les points de la course où la chaussée est étroite,
- sécuriser le départ en empêchant les bousculades,
- permettre aux coureurs de s'élancer dans de bonnes conditions en adoptant immédiatement leur allure de course.


Temps officiel et temps réel
L'utilisation de tapis électroniques situés au niveau des lignes de départ et d'arrivée permet de détecter la puce accrochée sur le dossard du coureur. Il obtient ainsi à l'issue de la course :
- son temps officiel : le temps écoulé entre le coup de feu de départ de sa vague et le moment où il franchit la ligne d'arrivée,
- son temps réel : le temps écoulé entre le passage sur le tapis de départ et le moment où il franchit la ligne d'arrivée.

Rappel : le coureur doit passer OBLIGATOIREMENT sur le tapis de départ afin que sa puce soit détectée. Le cas échéant, il n'aura que son temps officiel.